Bâches pour étang

Avoir son propre étang est un réel bonheur, particulièrement si l'on est un amoureux de la nature, passionné par l'observation de la faune et de la flore vivant dans des zones humides. Pour profiter pleinement d'une pièce d'eau, son aménagement doit répondre à certaines obligations techniques.

Aménager un étang avec une bâche

Pour l'aménagement d'un bassin, et pour son étanchéité, la bâche est sans doute le moyen le plus abordable de mener son projet à terme. Faisant office de géomembrane pour assurer l'imperméabilité de l'ensemble, la bâche est posée sur le fond de l'excavation. On peut lui associer un feutre géotextile qui absorbera les corps pointant à la surface (cailloux, racines), évitant le phénomène de poinçonnement. Les deux géosynthétiques (la bâche et le feutre) forment un fond de cuvette propice à la mise en eau du bassin.

Aménager son étang : réglementation

Si le bassin n'a pas pour vocation à accueillir des baigneurs, qu'il n'est pas créé pour permettre les baignades naturels, un permis de construire n'est à priori pas nécessaire. Il est toutefois fortement recommandé de prévenir la mairie et les voisins, ces derniers en raison des éventuelles nuisances que le chantier pourra engendrer. L'utilisation d'une pelle mécanique est toujours un peu bruyante et il serait dommage de se fâcher avec ses voisins.

Dans tous les cas, il convient de se renseigner en mairie sur les obligations législatives et fiscales entraînées par la création d'un étang.